Qu’est-ce qu’un trouble d’apprentissage?

Dossier TA
Troubles d'apprentissage

Un trouble d’apprentissage est un dysfonctionnement pouvant affecter différents processus impliqués dans l’apprentissage. Le trouble peut toucher l’acquisition, l’organisation, la rétention, la compréhension ou le traitement de l’information verbale ou non verbale.

Un écart avec le rendement scolaire attendu ou encore un rendement scolaire obtenu au prix de très grands efforts ou avec un soutien très important peut indiquer la présence d’un trouble d’apprentissage.

Les différents troubles

Troubles spécifiques d’apprentissage:

  • Le trouble de la lecture (dyslexie)
  • Le trouble de l’écriture (dysorthographie)
  • Le trouble d’apprentissage en mathématiques (dyscalculie)

 

Autres troubles neurodéveloppementaux:

  • Le trouble développemental du langage (dysphasie)
  • Le trouble développemental de la coordination (dyspraxie)
  • Le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/TDAH)

 

Les troubles ne s’expliquent pas par:

  • Une déficience intellectuelle;
  • Un déficit sensoriel (déficience auditive ou visuelle);
  • Un trouble d’ordre psychologique (un trouble du comportement, un trouble de l’anxiété);
  • Des facteurs environnementaux (une situation socio-économique difficile, un enseignement insuffisant ou inadapté, une stimulation inadéquate, un manque de motivation).

 

Le trouble d’apprentissage est permanent, c’est-à-dire qu’il demeure la vie durant. Le trouble d’apprentissage est également résistant: il persiste malgré une intervention adaptée. En effet, une personne ayant un trouble d’apprentissage peut bénéficier de rééducation afin de développer des stratégies compensatoires pour pallier ses difficultés, mais le trouble reste présent et peut se manifester de manière plus marquée dans de nouveaux contextes ou lors de nouveaux apprentissages.

Le trouble d’apprentissage varie d’intensité selon chaque individu, il peut être plus léger ou très sévère. Le degré de sévérité du trouble d’apprentissage aura des conséquences sur le parcours scolaire, professionnel et social.

Quelle est la différence entre une difficulté et un trouble d’apprentissage?

Un trouble d’apprentissage se caractérise par:

  • une origine neurologique;
  • une atteinte permanente d’un ou plusieurs processus impliqués dans les apprentissages (traitement phonologique, visuo-spatial, le langage, la mémoire, l’attention, etc.);
  • un écart de performance important avec le niveau attendu;
  • une persistance en dépit d’interventions ciblées et adaptées.

 

Une évaluation diagnostique est nécessaire pour conclure à la présence d’un trouble.

 

Une difficulté d’apprentissage se caractérise par:

  • un retard d’acquisition dans l’une ou l’autre des disciplines scolaires en lien avec les attentes du programme scolaire.
  • Un retard d’acquisition dans l’une ou plusieurs sphères de développement en lien avec ce qui est attendu pour l’âge ou le niveau scolaire.
  • Un caractère transitoire qui se dissipe habituellement grâce à une intervention adaptée.

 

La difficulté d’apprentissage s’explique par des facteurs internes et externes à l’individu tels que:

  • des conditions socio-économiques difficiles;
  • des différences culturelles ou linguistiques;
  • un manque de motivation;
  • un milieu familial ou scolaire peu stimulant.

Comment faire pour diminuer l’impact du trouble?

Plusieurs facteurs influencent l’évolution du trouble, il est donc possible d’intervenir sur ces facteurs et de permettre à la personne de développer son plein potentiel. En effet, le trouble ne devrait pas être un obstacle à la réussite, les succès scolaires sont tout à fait possibles!

La précocité du dépistage

Il est primordial que le trouble d’apprentissage soit dépisté tôt par un professionnel (RENVOI vers Où trouver un professionnel pour une évaluation ou une intervention? dans la FAQ). Cette évaluation permet d’offrir rapidement un soutien adapté et d’éviter que la personne perde sa motivation ou sa confiance en soi.

La prise en charge adaptée

Des interventions ciblées selon les besoins spécifiques de la personne ayant un trouble d’apprentissage lui permettent d’atteindre ses objectifs au même titre que ses camarades. Cette rééducation peut durer plusieurs années, elle implique notamment la mise en place de mesures d’adaptation à l’école (temps supplémentaires, outils d’aide technologiques, supports matériels adaptés, lecture orale des consignes etc.) et l’enseignement de stratégies compensatoires. La rééducation devrait également permettre à la personne de développer sa capacité à s’affirmer et à communiquer avec son entourage.

Le soutien du milieu et le développement de l’estime de soi

Une personne vivant avec un trouble d’apprentissage sera appelée à surmonter de grands défis, le soutien de l’entourage l’aidera à rester confiant tout au long de son parcours scolaire. Il arrive qu’une certaine circularité s’établisse entre le trouble d’apprentissage, l’échec scolaire, les conflits avec l’environnement familial, scolaire et social. Cela peut entraîner une diminution de l’estime de soi. Reconnaître et accepter le trouble d’apprentissage aura un impact positif sur la perception de soi: il n’est pas question de paresse ou encore d’un manque d’intelligence! Il est donc primordial que le milieu familial, scolaire et communautaire offre à la personne vivant avec un trouble d’apprentissage les moyens nécessaires pour miser sur ses forces et réaliser ses rêves.

Si vous pensez que vous ou votre enfant vivez avec un trouble d’apprentissage, ne tardez pas à agir et à demander de l’aide!