Trouble développemental de la lecture et de l’écriture (dyslexie-dysorthographie)

Dossier TA
Troubles d'apprentissage

Le trouble de la lecture et de l’écriture est un trouble spécifique d’apprentissage d’origine neurologique. Il se caractérise par une difficulté persistante à lire et à écrire les mots avec précision et fluidité. Si ce trouble se répercute principalement dans les apprentissages scolaires, il peut également avoir une incidence sur plusieurs sphères de la vie courante où la lecture et l’écriture sont sollicitées.

Quelles sont les principales manifestations en lecture?

 

Lecture de mots

  • Confusion de lettres (b/d, p/q) et de sons proches (ch/j, k/g)
  • Omission de lettre (arbre/arbe), ajout de lettre (odeur/ordeur), inversion de lettres (cri/cir)
  • Confusion de mots semblables (amie/aime)
  • Difficulté à lire les mots irréguliers (ex.: monsieur, femme)

 


 

Lecture de phrases

  • Devine les mots, à partir des premières lettres ou à partir du sens de la phrase
  • Saute des mots ou ajoute des mots
  • Lecture de texte:
  • La lecture peut être lente, saccadée et/ou hésitante;
  • Une plus grande fatigabilité s’installe. Comme le décodage (la correspondance des lettres et des sons) n’est pas automatisé, l’enfant y consacre plus d’énergie.
  • Difficulté à saisir le sens du texte lu puisque ses ressources cognitives sont consacrées à “décoder” plutôt qu’à réfléchir au contenu du texte.

 


 

Lecture de texte

  • La lecture peut être lente, saccadée et/ou hésitante;
  • Une plus grande fatigabilité s’installe. Comme le décodage (la correspondance des lettres et des sons) n’est pas automatisé, l’enfant y consacre plus d’énergie.
  • Difficulté à saisir le sens du texte lu puisque ses ressources cognitives sont consacrées à “décoder” plutôt qu’à réfléchir au contenu du texte.

Quelles sont les principales manifestations en écriture?

 

Écriture de mots

  • Écriture au son (n’arrive pas /narivpa)
  • Fusion de mots (jaime/j’aime)
  • Omission de lettres (arbe/arbre), ajout de lettre (odeur/ordeur), inversion de lettres (cri/cir)
  • Confusion de sons semblables (f/v, t/d)
  • Mélange les homophones (vert/verre)

 


 

Écriture de phrases

  • Omission de mot et ajout de mot
  • Orthographe grammaticale déficitaire (accords des noms, accord du verbe avec le sujet)

 


 

Écriture de texte

  • Écrit le même mot de plusieurs façons différentes à l’intérieur d’un même texte ou d’une fois à l’autre;
  • Écrit des textes plus courts (choisit des mots dont il connaît l’orthographe, cherche à diminuer la tâche de correction).

Les autres manifestations

 

  • Prend beaucoup de temps pour compléter les tâches scolaires faisant appel à la lecture et à l’écriture;
  • Peut chercher à éviter les activités de lecture et d’écriture;
  • Refuse de lire à haute voix ou, à l’inverse, a besoin de le faire;
  • Éprouve de la difficulté avec les langues secondes;
  • Performe mieux à l’oral qu’à l’écrit.

 

Il est important de considérer que les manifestations peuvent varier d’une personne à l’autre. Elles peuvent également évoluer au fil du parcours scolaire. Cela dépend, entre autres, de la sévérité du trouble, de la présence d’autres déficits et des interventions pédagogiques mises en place.

Évaluation

Plusieurs de ces manifestations peuvent être présentes chez un enfant qui débute son apprentissage de la lecture et de l’écriture. Les critères qui indiquent la présence d’un trouble sont les suivants:

  • l’écart entre ce qui est attendu et le niveau de lecture ou d’écriture de l’enfant;
  • la persistance des difficultés malgré des interventions ciblées;
  • l’absence d’autres causes possibles (déficience visuelle ou auditive par exemple).

L’évaluation est généralement effectuée par un neuropsychologue ou une orthophoniste. L’orthopédagogue peut jouer un rôle lors du dépistage et de la rééducation.

Prise en charge

Tout indique que la présence d’une dyslexie n’empêche pas la personne de poursuivre son parcours scolaire et d’y connaître des succès. Il est donc essentiel de mettre en place des mesures d’adaptation en milieu scolaire pour permettre à l’enfant de suivre le rythme. Dans le cadre de la démarche de plan d’intervention certains aménagements, comme du temps supplémentaire ou encore un outil d’aide technologique à la lecture, pourront être implantés selon les besoins spécifiques de l’enfant.

Le plan d’intervention

 

On mettra en place une intervention ciblée qui tient compte des besoins spécifiques et du profil de l’enfant. La rééducation vise à automatiser la lecture et l’écriture et à développer des stratégies compensatoires qui permettent à l’enfant de pallier ses difficultés. Cette intervention peut être effectuée par une orthophoniste ou une orthopédagogue.

Ce que vous pouvez faire

Pour l’accompagner, consulter la section Boîte à outils.